Réaction de l’OGRA à l’annonce d’une loi de programmation sur le grand âge

Le vendredi 17 novembre, la ministre Aurore Bergé a annoncé sa volonté de voir une loi de programmation du Grand âge aboutir d’ici la fin 2024. Cette annonce a été confirmée par la Première ministre, précisant que le projet serait déposé “d’ici à l’été” pour une adoption “au second semestre 2024”. Cette déclaration s’inscrit dans la désormais longue liste d’annonces d’une loi sur le grand âge faites depuis 2018, sans jamais voir le jour.

Pourtant, les besoins d’accompagnement des personnes âgées et de transformation de leur prise en charge n’ont jamais été aussi impérieux. Les personnes âgées, leurs proches et les professionnels attendent autre chose que des promesses. 

L’OGRA reste donc extrêmement vigilant sur le sujet. La Première ministre parle d’une nouvelle concertation avec “des parlementaires, les conseils départementaux et les acteurs du secteur”. Rappelons que de nombreux rapports ont été produits sur le sujet depuis 2018 (et avant !). Va-t-on réinventer la roue ?  

L’OGRA sera aussi très attentif sur les questions des moyens, tant pour les établissements que pour les services à domicile, et sur leurs financements. Le rapport Libault parlait de 10 milliards d’euros nécessaires d’ici à 2030 pour accompagner la transformation de ces secteurs.

La mission de notre observatoire est d’être auprès des personnes âgées, des résidents et de leurs proches, mais aussi des professionnels qui les accompagnent. Nous défendons et défendrons leurs intérêts, pour que chacun ait droit au bien vieillir.

Contact presse : contact@ogra.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte de réception, les dernières informations de l'Observatoire du Grand Âge

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retour en haut